• chasse-mouche

      

      je suis une bête, là, elle nage dans l'air
      d'un moindre geste refonder l'es-
      pace mais là tu pisses
      dans mes rosiers
      petite loque

     

     

      allez j'me casse
      et pis d'ailleurs j'te cause plus
      assis nulle part debout partout j'm'en fous, j'traverse
      la picardie, à contre-sens
      pas gris le ciel
      de picardie
      pas gris, pas gris du tout
      - j'traverse

     

     

      maussade esprit, maussade
      d'alignée la pêche heureuse, la maldone
      l'harmonie libre d'un désaccord
      ou d'un accord rompu, j'encaisse
      je dis rien, j'encaisse

     

     

      l'ombre du pommier, véreuse, j'en sors
      il fait pas peur, le jour des morts, enfle les voiles
      j'ai rien fait pour cela j'ai juste
      passé le temps, serré les dents

     

     

      panier percé, la pensée
      clairsemée
      attendre fait un trou, le vide emplit les trous, les trous faisant
      office d'orifice, ne servent pas
      en tout cas pas dans mon cas

     

     

      j'avance, j'emboîte le pas
      à rien, mais ça
      souffle derrière - devant
      me rappelle devant, lequel ne se souvient
      de rien, ne me demande, pas,
      comment j'm'appelle

     

      alors je m'appelle pas

     

    « au-d'ssus d'chez soipourquoi tu rêves dormir dehors »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :