• crame la libido, séminal vaginal

      mal rompu
      j'ai un peu mal aux g'noux, aux coudes, bref à tout ce qui plie
      : je ploie du côté triste
      l'amour pour prendre un raccourci, couper à travers champ,
      le champ des clés n'ouvrant fu-
      rieusement rien, connasses de clés

     

     

      j'appelle, j'appelle à l'aide dans les créneaux horaires
      le café froid de vivre, sans sucre, voire la main dégantée
      tu m'aimes un peu quand même allez dis-moi, tu m'aimes un peu, parquet ciré
      sol foulé, nerf défoulé
      sur ce nègre en haut-lieu

     

     

      mon dieu bénissez-nous, j'ai mal au trou
      là d'où je viens c'est normal, on se pend comme crémaillères au cou
      de maisons hermétiquement closes
      les chiens font pas les chats etc
      et mon cul, fait-y mon œil, oui ou merde?

     

     

      debout de biais ou mal couché, j'insiste
      tu vas pas nous crever la bouche ouverte, quand même
      tu vas pas te doucher sous les regards gluants
      je suis prisonnier de nulle part - j'escompte toutefois
      en réchapper

     

     

      cosmologiquement parlant, ça va plutôt bien dernièrement
      je me suis échappée
      d'un endroit volontaire
      je cours je cours
      sur l'envers à l'envers
      le ciel miteux, le ciel glorieux, s'amusent à touche-pipi, à tire-pompon
      - mais qui donc (μα ποιος ;) s'est entaillé les veines
      avec une épingle à nourrice?

     

      crame la libido, séminal vaginal

     

     

    « gnagnagna gnagnagnapour la gloire, rien que pour / la gloire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :