• l'absence d'aumône

      j'arrivais sans dessus
      dessous
      je m'imaginais quoi - mourir
      debout?
      je m'imaginais, c'est tout

     

     

      on n' s'aime pas
      c'est clair, c'est net: on n' s'aime pas
      nous sommes un monde
      hors poésie
      ça nous arrive aussi
      (et quand la marée tombe)
      d'en rire

     

     

      chien vegan et nique ta lope
      je ne me souviens pas du nom
      qui délivre
      de tout le mal
      et tous les hommes avec acharnement, se masturbant face au
      déni d'orgasme
      éjaculant leur mort
      et leur mort
      et leur mort...

     

     

      le présent
      nous efface, roulant à vide - ton pull
      de la laine à bouffer, ta bouche
      une banque à sperme, ta tombe
      l'endroit où je pleure
      et agonise
      coulant à pic

     

     

      mon chien ne s'appelle pas
      ma vie ne mord pas
      mon sommeil
      ne se rattrape pas
      on s'endort quelque part
      quelque part
      nous veille

     

     

      j'adore du bruit la fureur animée
      ce n'est pas la mort qui me fait peur, ni
      ultimement
      le non-sens
      mais tout simplement l'absence
      d'aumône...

     

    « ton âme-tournesolsoulève l'intime »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Janvier à 16:34

    Amusant à lire et intriguant.

    C'est agréable à lire et ça nous laisse pas mal de champs d'interprétation !

      • Samedi 13 Janvier à 08:03

        pas désagréable non plus d'être lu. merci à toi...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :