• l'accent mis sur le grave


      on avait une case, une case à part sous le soleil levant
      un trou tout noir

     

     

      c'est pas le jour où j'agonise mais un autre, un autre tel quel
      un déshéritement par le bas

     

     

      l'éternité ne vieillit pas non, elle n'en a pas le temps
      ni la décence par ailleurs - passer par là
      décoiffe un g'nou

     

     

      je parlais à misère, de la générosité des pauvres vue des territoires
      inoccupés à s'étendre, de tout leur long
      sur tout leur large

     

     

      la joie me soulageait, j'avais besoin de soulagement
      on peut dire ça comme ça on peut dire ça aussi
      sans y croire vraiment

     

     

      j'étais toujours là - me manquait simplement
      le présent, à titre indicatif

     

     

      le néant nous pardonne tout, même d'être, soupirait la maîtresse
      en reniflant ses doigts

     

     

      avant tout la transcendance
      plus quelques souvenirs de vacances tout de même, sépias tapant du pied

     

     

      qu'importe mon destin, funambule écrasé
      du poids de soi déjà, pour rêver se portant
      à la rescousse d'un homme

     

     

    l'accent mis sur le grave

     

     

      

    « comme un regret de rien à boirevivre avec ça »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :