• l'inuit

      j'irai cracher mes dents, chier ma langue dans ton trou o dieu vagin fétide, des fois je me sens juste au fond de toi tel un
      stérilet désappointé

     

     

      mais pourquoi mon amour, pourquoi ne veux-tu pas
      faire
      partie de ma famille - est-ce parce que
      je
      n'ai pas de famille est-ce parce que
      je
      mange tout seul
      et dans mon trou, si profond trou
      tombe dedans, dedans tout seul?

     

     

      je mange pas d'os, ronge pas mon frein - j'aime pas la viande
      un temps me maltraite, foutu temps, je le traite de
      foutu temps, il me crache à la gueule
      il me crache tout l'temps, que veux-tu, que puis-je faire, je me trouve tout
      nu, nu dans le glaire

     

     

      j'apporte un espoir - à toi
      de le réanimer, néant
      souffle sur les cendres, néant, et prends en plein le nez, plein la vue
      une bouée ne suffit pas, siphonner l'océan ne suffit pas, pleurer
      n'est pas assez
      je remonte mon slip, et droit devant je vais traversant
      la foule

     

     

      je n'irai pas plus loin, je tombe dehors
      la nuit nettoie tout
      marcher main dans la main, dire qu'on marchait
      main dans la main, le dodo clandestin
      un cyprès a poussé, très haut cyprès - plus l'arbre monte, plus la voix
      porte loin

     

     

    l'inuit

    « c'est l'amour cru, l'amour à crutu dois me rendre vie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :