• les verbes irréguliers

      un homme s'est redressé, s'est mis debout quoi,, à moins que l'univers
      n'ait basculé d'un quart de tour et un peu plus, et l'homme ainsi
      se soit remis d'aplomb
      d'aplomb
      l'homme ainsi

     

     

      tu n'as pourtant pas l'âme d'un emmerdeur, pas l'âme
      d'un pois cassé
      alors qu'est-ce que tu fous là, bras ballants, la raie
      du cul mal tracée, j'achète un chewing gum, tu mâches le chewing gum
      dans ma bouche, et je sais pas qui a raison, si tu dis que c'est moi
      dans la bouche

     

     

      là où je vais les mots
      ne répondent pas, ils refluent
      vers la basse saison - je n'ai rien, à leur apprendre ni à comprendre la
      rime bancale du chiffre impair: quelqu'un est moi et il ne sait, comment
      qu'il fait pour respirer

     

     

      sinon on r'tombe sur quoi, flaques flottantes, béquilles de racines
      un geste au milieu, relevé par un geste au milieu, j'aime une tombe, grandeur nature
      une tombe au milieu

     

     

      un homme est mort, c'était mon homme
      ma femme n'en a rien su, c'était mon homme aussi
      à la voix aigrelette
      il n'y a pas de suspens, ni rien qui me détende
      une balançoire; une balançoire c'est frêle
      et ça balance aussi

     

     

    les verbes irréguliers

    « la route a fait fausse couche il n'y a plus besoin de chemin vraiment »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :