• morituri te

      morituri te
      salutant et rien du tout, le satori
      mélancolique, la verge cathodique, je n'en fais pas exprès - je bats
      des jambes en l'air, je bats 
      des pieds en vain, je brasse
      de l'air

     

     

      je n'en fais pas exprès j'embrasse ta nuque
      tes ch'veux
      ton foulard enrhumé
      si je me retourne pouf, tu disparais et si je me retourne pas pouf,
      t'existe pas - j'suis mal,
      j' t'assure j'
      suis mal

     

     

      cela ne me soulage pas, pire: cela ne me
      fait même pas mal, j'abhorre ton g'nou
      calleux, glisseux, je mets pas tes ch'mises
      vu que tes ch'mises elles me vont pas
      les hommes sont incroyables
      les femmes sont incroyables
      toute chose est incroyable
      je sais plus qu'en penser

     

     

      toutes ces petites buées, ces fleurs intestinales
      j'ai posé le doigt du hasard sur la carte et j'ai dit là, c'est chez moi
      j'ai glissé le doigt du désir sur ton corps et j'ai dit là, c'est là qu'on jouit
      j'ai tendu le doigt n'importe où et j'ai dit est-ce quoi, est-ce soi
      le sens du vent au terme de
      la mort, la mienne
      ou la tienne

     

     

      c'est si fragile une lueur, ça tremblote ça clignote
      on se souvient de rien, c'est ainsi, on se souvient quand même, agrippé à l'espoir
      tant qu'on ignore dieu on espère, et puis après
      on fait comme si
      on fait comme ça
      n'importe quoi

     

     

      ce que j'aime en vous ce sont les dragées hurlantes
      en plein cul, je veux dire en plein ciel, ce tout petit petit
      ciel de rien du tout, infini miniature, ce doigt que l'on retire
      pour se sentir tout vide, tout plein de vide, et si seul
      en nature SDF


      
      

    « curriculum mortis génuflexions, et encore des / génuflexions »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :