• pieds nus dans la neige


      il est si compliqué de vivre ici, dans l'écart attenant
      et de vivre pourtant, cependant

     

     

      dans l'ordre et le désordre, à la minute-là
      on la creuse et dedans
      contient tout l'univers, à l'envers

     

     

      nuptiale, elle est d'abord
      quand elle relève un peu le bord, et alors
      fulgurante d'extase, élégamment penchée...

     

     

      trêve d'inepties, l'un ne se fera
      pas sans l'autre, et c'est à soi qu'on pense, quand on n'y
      pense pas

     

     

      né d'autre part, je n'y avais pas pensé. mais je ne pense pas vraiment, non plus
      vraiment je pense à rien, je pense à nu

     

     

      le retour est bloqué, comment le débloquer
      je danse avec les mains, les mains m'en tombent
      - rien n'y fait

     

     

      entre un seul pas je quitte la route, entre deux arbres
      qui m'écartent. je l'appelle comme ça

     

     

      je ne m'y attendais pas, simplement je n'ai pu l'empêcher
      l'empêcher s'est couché sur le dos, et alors là...

     

    « il fait pas bon chanter; chanter ne tient qu'à moidormir n'en fait pas l'tour »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :