• soit l'absent grave. soit le sol continu

      je ne 
      quitte plus le lit, le lit c'est
      ma fenêtre, ma rue, mon aventure
      mon petit bouquet d'orties mes fleurs de pissenlit... je ne
      voudrais pas qu'on m'appelle autrement
      mais c'est comme ça

     

     

      je regarde au-dedans et c'est toujours dehors, on peut pas s'empêcher
      de voir, même quand ça fait mal et ce qu'on voit nous fait
      toujours un peu mal - au genou d'abord évidemment, mais pas seulement
      le reste on le garde secret

     

     

      et c'est ainsi qu'on vit, qu'on a, et qu'on aura vécu
      quelques mots de travers, des trognons de silence
      les points de suspicion, autres vieilles culottes
      dense forêt des malentendus
      tu n'y crois pas? non, tu n'y crois pas - tu as pour habitude
      de ne pas croire, avant même de savoir quoi
      d'ailleurs qu'importe quoi, puisque nul n'en aura
      eu pitié

     

     

      de pudeur verrouillé - je ne résiste pas, j'endure
      quelqu'un m'apprend par où on passe, par où on casse
      le triste mot
      de la triste fin, fin de toute
      projection, d'où le regard se braque, aveugle et sourd
      à la
      clandestinité d'être.
      ouf

     

     

      petit lapin perdu ses dents
      j'ai mal veillé, compensément à mal dormi
      et dans ces intervalles-là, du mal-faisant, dans et par l'âme hibernant
      monts et par vaux, gris flottement
      - caresse-lui la queue dans le sens du gras

     

     

      c'est pas comme ça qu'on vit certainement, et encore moins qu'on meurt, mais là n'est pas le sujet
      j'ai quatre jours flottants, et les nuits patiemment, j'écris les nuis sans t
      je me remets à fumer, comme si cela pouvait me maintenir à la surface du néant
      opération à ciel ouvert

     

     

    soit l'absent grave. soit le sol continu

    « il dure longtemps dehors, même s'il n'en reste rienj'errai par les œillères, les sillons les tourbières »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :