• un chiffon rouge ne fait pas le taureau

      une insouciance, un oubli du superflu et, par l'opération de l'esprit saint, une bonne connaissance des langues étrangères
      nous serviront de rames entre nos bras de sable

      ou plus simplement un ciel bleu, si bleu, qu'il ne sait quoi ni comment,
      et combien plus profond...

     

     

      j'envie qui a quelque part où revenir, un endroit où retourner,
      moi qui ne rêve que de fuite, intérieure en tout genre
      et pire comme je les aime...

     

     

      sans que je bouge le moindre petit doigt, ma vie ressemble à quelque vaine déambulation, une errance sans bulles,
      et autres semblables réjouissances.
      je crois c'est la mer qui veut ça, comme elle tangue au présent...

     

     

      à poings fermés à cœur ouvert je chie, je chie sur ta douleur, mon ange
      la petite bouche, touche anodine, la pierre sanguine, et ponce - il est grand temps
      de s'en laver le gland, sortant, se décontaminer les glandes chérie, je chie
      sur ta douleur, et ta douleur s'en tape

     

     

      jour de nostalgie c'est samedi: vin de limnos chaises plastiques, pluies éparses et berges molles...
      j'offre au monde, par-delà les baisers vitriolés dont il afflige toute existence, mon absence en tout point

     

      un chiffon rouge ne fait pas le taureau
      
      

    « partir le ventre vide, le cœur tranquille, partirvent modéré »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :